Le stress n’est pas une fatalité (4) : ses effets sur la santé

Le stress dépend de la philosophie qu'on se donne

Les effets du stress

Je termine par ce qui me semble être le plus important : connaître les effets du stress, qui sont loin d’être négligeables mais aussi savoir en détecter les symptômes.

Effets négatifs du stress

  • Pour la santé :

Bien sûr ce qui suit n’est pas systématique pour tous. Vous pouvez être touché par un ou deux effets qui dépendent aussi depuis combien de temps vous y êtes exposé :

Démotivation, fatigue, insomnie, irritabilité, accélération du vieillissement, aérophagie, spasmophilie, ulcères, troubles cardiaques et artériels, troubles gastro-intestinaux, troubles dermatologiques, problèmes gynécologiques, boulimie, anorexie, et j’en oublie certainement…
Toujours est-il que cette liste non exhaustive n’est pas là pour vous faire peur mais pour vous faire prendre conscience que le stress chronique a toujours des conséquences à plus ou moins long terme sur votre santé et c’est pour ça qu’il ne faut pas le négliger.

  • Au niveau professionnel :

Manque de productivité, perte de motivation, conflits, ambiance détériorée. Cela peut aboutir à un burn-out… Continuer la lecture de « Le stress n’est pas une fatalité (4) : ses effets sur la santé »

Le stress n’est pas une fatalité (3) : origines du stress

Sous un stress permanent la corde peut rompre à tout moment

Origines du stress

Maintenant que le stress est bien défini, attardons-nous un peu sur son origine.

D’où vient le stress ?

Comme je l’ai indiqué auparavant, ce qu’on appelle le stress est avant tout un phénomène qui a permis à l’homme de survivre en s’adaptant à son environnement (si votre conjoint vous stresse vous êtes dans une forme d’adaptation à votre environnement…).

C’est le stress qui va permettre de trouver les ressources physiques pour fuir devant tel ou tel danger. Par exemple, je m’aperçois après coup que je ne me serais jamais cru capable de courir si vite. C’est le même stress qui va permettre au comédien de donner le meilleur pour le spectacle ou l’étudiant d’aller puiser dans ses ressources pour réussir son examen. Continuer la lecture de « Le stress n’est pas une fatalité (3) : origines du stress »

Le stress n’est pas une fatalité (2) : définitions et paramètres

Le perfectionnisme mène au stress

Définition et paramètres du stress

Nous avons vu précédemment l’étymologie du mot stress, nous allons voir ici sa définition.

Qu’est-ce que le stress ?

Commençons par donner une définition du stress :

C’est un syndrome général d’adaptation. Plus précisément, c’est l’ensemble des modifications qui permettent à un organisme de supporter les conséquences physiques et psychologiques d’un traumatisme. Ce stress est lié à la capacité qu’a l’individu à interpréter la situation source de stress et à évaluer ses propres ressources pour y faire face.

De façon plus simple, il s’agit de la capacité que possède chaque individu à faire face à une situation qu’il juge :

  • Dangereuse pour lui (menace, risque d’accident…).
  • Très importante pour lui (examen, entretien…).
  • Lorsque son identité profonde est en jeu (prise de parole devant un groupe, devoir se mettre en avant…).

A ce stade, il est important de se rendre compte que plusieurs paramètres vont différer d’un individu à l’autre. Nous ne sommes pas égaux face au stress. Continuer la lecture de « Le stress n’est pas une fatalité (2) : définitions et paramètres »

Ma pratique du coaching (fin) : autonomie et déontologie

Le coaching donne la clé de l'autonomie

Autonomie et déontologie

Quelle stratégie pensez-vous être la plus efficace pour garder vos clients heureux et satisfaits de vos services ?

Le premier travail, c’est de bien comprendre ce que souhaite le client et si ce n’est pas très clair pour lui, l’aider à clarifier son problème.

Une fois que c’est effectué, l’accompagnement peut commencer. Il est important de savoir que le coach ne donne pas de solution.  Tout le travail d’accompagnement consiste à aider le client à trouver ses propres solutions et les rendre pérennes. C’est à cette donnée là que l’on peut voir si l’on a à faire à un bon professionnel.

L’art du coaching c’est de bien comprendre son client. Savoir utiliser les bons outils qui vont amener le client à sa solution ou atteindre son objectif. C’est seulement par ce biais qu’il atteindra l’autonomie. D’où la notion de développement personnel.

Et pour répondre à la question : un client est heureux et satisfait lorsqu’il a trouvé la solution ou atteint son objectif et surtout lorsqu’il est acteur et à l’origine de sa solution ! Continuer la lecture de « Ma pratique du coaching (fin) : autonomie et déontologie »

Ma pratique du coaching (suite) : clients et avis

Les avis donnés indiquent la satisfaction des clients

Avis de clients

Comment décririez-vous vos clients habituels ?

Les personnes que j’accompagne ont des profils et des problématiques variés. Ils viennent d’horizons différents et pour des raisons variées :

Professionnelles : les problèmes relationnels, l’envie de changer, optimiser leurs potentiels, être plus efficients, le sens du management, prendre confiance en leur capacité, demande de bilan de compétences…

Personnelles : l’estime de soi et ce qui en découle : la confiance en soi, le changement de vie, être capable d’évoluer, être au clair pour savoir quelle décision prendre, les problèmes relationnels dans le couple, la famille ou les amis, connaitre ses potentiels, atteindre de ses objectifs…

Le point commun à toutes ces demandes, c’est une recherche de développement personnel pour obtenir un mieux être. Continuer la lecture de « Ma pratique du coaching (suite) : clients et avis »